Ciel nuageux18°
menu burger

Je réserve

  • Hébergements
  • Week-ends & courts séjours
  • Puy du fou
À la Une À la Une

Vendée Globe 2020-2021, une édition exceptionnelle !

Publié le 5 mars 2021
Nautisme
Sports et nature

Le 8 novembre 2020, 33 skippers s’élançaient depuis les Sables d’Olonne à l’assaut de l’Everest des Mers. Après plus de 3 mois de course, 25 skippers ont réussi à boucler le tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Retour sur une édition exceptionnelle du Vendée Globe marquée par un final imprévisible, un sauvetage mémorable et une solidarité à toute épreuve !

Vendée Globe : une édition exceptionnelle

Une belle édition vient de s’achever ce vendredi 5 mars avec l’arrivée du dernier skipper Ari Huusela (Stark) à Port Olona aux Sables d’Olonne. Retour sur les faits marquants du 9ème Vendée Globe.

Le 8 novembre dernier, c’est dans un contexte particulier et à huis clos que les skippers se sont lancés à l’assaut de l’Everest des mers avec une détermination et une motivation sans faille. Une participation record pour cette 9ème édition du Vendée Globe avec 33 skippers de 9 nationalités différentes sur la ligne de départ. Autre fait marquant, et pas des moindres, on compte 6 femmes à se lancer dans la compétition pour boucler le tour du monde et se faire une place sur le podium.

Le tour du monde en 80 jours

Pour la première fois de l’histoire de la course, le premier à franchir la ligne d’arrivée n’est pas le gagnant. Yannick Bestaven (Maître Coq) est arrivé en 3ème position mais a bel et bien remporté cette 9ème édition du Vendée Globe en 80 jours, 3 heures, 44 minutes et 46 secondes. Il a bénéficié du système de compensation pour avoir participé au sauvetage du skipper Kévin Escoffier lors de son naufrage. Charlie Dalin (Apivia), le 1er Skipper à avoir franchir la ligne après 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes, suivi de près par Louis Burton (Bureau Vallée) 4h plus tard sont respectivement classés en 2ème et 3ème position.

Jean le Cam (Yes We Cam), qui a bouclé la course en 80 jours, 13 heures, 44 minutes et 55 secondes (bonification déduite) sera classé 4ème, « La place du con » déclare-t-il avec son humour à toutes épreuves, suivi de Boris Herrmann (Sea explorer – Yacht Club de Monaco).

La Chouchoute de la course et des réseaux sociaux Clarisse CRÉMER (Banque Populaire), arrive en 12ème position en bouclant la course avec un temps de : 87 jours, 2 heures, 24 minutes et 25 secondes. Une très belle performance pour cette surdouée aussi drôle que combative.

Sur le plan technologique, les bateaux à foils ont montré une fois de plus leur efficacité face aux éléments naturels déchainés dans les mers du sud. Les évolutions technologiques ont permis d’accélérer la vitesse des IMOCA, d’avoir plus de stabilité et de renforcer la fiabilité et la sécurité à bord des bateaux. Cependant, les bateaux à dérive continuent de faire de la résistance et certains se placent même dans le top 10 du classement.

Sur le plan sportif, entre météo capricieuse, avaries, 8 abandons dont 1 naufrage qui s’est finalement bien terminé, les skippers en ont vu de toutes les couleurs ! On peut dire qu’ils ont tous fait preuve de courage et de persévérance face aux éléments qui ne les auront pas épargnés durant la course. Au final, 25 skippers sur 33 auront bouclé leur tour du monde et le nombre d’abandons n’aura jamais été aussi bas dans l’histoire de la course.

Vendée Globe 2020-2021, une édition exceptionnelle
Vendée Globe 2020-2021, une édition exceptionnelleVendée Globe 2020-2021, une édition exceptionnelle

Les moments forts du Vendée Globe 2020

Une solidarité à toute épreuve

Kevin Escoffier (PRB) est certainement l'un des abandons qui a le plus marqué ce Vendée Globe. Le 30 novembre, le marin fait naufrage et doit quitter son bateau d’urgence à bord de son radeau de survie. Sauvé par Jean le Cam (Yes We Cam) qui se déroute et le récupère sur son bateau in extremis, Kévin embarquera ensuite dans un bâtiment de la Marine Nationale Française quelques jours plus tard. Les skippers déroutés (Jean le Cam, Yannick Bestaven et Boris Herrman) pour porter secours à Kevin Escoffier (PRB), seront bonifiés sur leurs temps de course à l'arrivée aux Sables d'Olonne.

N’oublions pas de saluer Jérémie BEYOU (Charal), qui a fait une spectaculaire remontée après son retour aux Sables d’Olonne pour de graves avaries, et qui boucle le Vendée Globe en 89 jours, 18 heures, 55 minutes, et 58 secondes à la 13 ème place ! 

Problèmes techniques freinant l’avancée des skippers

Parmi les 8 bateaux qui ont abandonné seulement 3 ont abandonné suit à une collision avec un OFNI (Object Flottant Non Identifié). Plusieurs autres skippers ont subi des lourds dégâts suite à une collision mais ils ont pu poursuivre leur course. Les autres abandons résultent de nombreux problèmes : démâtage (Nicolas Troussel Corum l’épargne), problèmes informatiques (Fabrice Amedeo Newrest-Art & Fenêtres) ou la perte du bateau (Kévin Escoffier PRB).

L’un des favoris à la victoire du Vendée Globe, Alex Thomson, a été victime d’une avarie sur le safran tribord de son bateau Hugo Boss et a dû abandonner la course.

102 enfants sauvés avec Sam Davies - Initiatives Coeur

Sam Davies (Initiatives Cœur) a été contraint d’abandonner son tour du monde à la voile à la suite d’une violente collision survenue au niveau de sa quille. Malgré cet incident, elle n’a rien lâché ! La navigatrice a fait escale en Afrique du Sud pour réparer son bateau et continuer l’aventure afin de soutenir l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Grâce à son opération 1 clic = 1 cœur, 102 enfants ont pu être sauvés d’une malformation cardiaque. Un grand bravo à elle et son équipe !        

Pour soutenir l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque, rendez-vous sur www.initiatives-coeur.fr

Cap sur le Vendée Globe 2024

Ils ont à peine les pieds sur terre que les skippers du Vendée Globe pensent déjà à repartir en mer. Louis Burton, le skipper malouin annonce vouloir participer au Vendée Globe 2024 sur l’IMOCA d’Armel Tripon (L’Occitane en Provence). Le rendez-vous est donc pris ! Maxime Sorel souhaite aussi s’élancer au départ du Vendée Globe 2024 avec cette fois-ci un bateau à foils. Un petit nouveau sera également de la partie : Louis Duc. Le skipper normand a profité du départ du Vendée Globe pour annoncer son projet pour le prochain Vendée Globe 2024 avec le rachat de l’ancien IMOCA du skipper Clément Giraud.

Cliquez ici pour voir le classement du Vendee Globe

Retrouvez notre dossier complet sur le Vendée Globe 2020

Nautisme
Sports et nature

Vous aimerez aussi

Les Sports d'hiver à la mer
Sports et nature

Les sports d'hiver à la mer, en Vendée, c'est possible !

Indian Forest
Loisirs et sorties
Sports et nature

O'Fun Park, le plus grand parc d'aventure de France

Activités nautiques Lac de Touchegray
Sports et nature

Tous à la nouvelle plage de la base de loisirs de Touchegray à Chantonnay !

Sports et nature

Pique-niquer en Vendée

Ballade Vélo Tiffauges
Sports et nature

Calendrier 2019 des randonnées cyclo et VTT en Vendée

Ballade pédestre Mervent
Sports et nature

Calendrier 2019 des randonnées pédestres en Vendée

Vélocéane
Sports et nature

Vélocéane

Puy du Fou
Sports et nature

La Foulée des Géants au Puy du Fou

Transfontenaisienne
Sports et nature

Connaissez-vous la Transfontenaisienne ?