Culture et patrimoine en Vendée - Toute l'histoire de la Vendée
Ciel nuageux avec pluies faibles20°
menu burger

Je réserve

  • Hébergements
  • Week-ends & courts séjours
  • Puy du fou
Culture et patrimoine

La Vendée, toute une histoire...

Partez pour un voyage au fil des millénaires et découvrez la Vendée historique. De la Préhistoire à nos jours, en passant par le Moyen-Âge et la Guerre de Vendée, des lieux chargés d’histoire vous replongent dans un autre espace-temps.

La Préhistoire en Vendée

On retrouve, disséminé dans toute la région, un grand nombre de sites préhistoriques datant du néolithique. Ces sites, composés de monumentales structures de pierres ou mégalithes, avaient une vocation bien spécifique. Cependant, les vestiges que l'on retrouve de nos jours ne sont que d’humbles témoins de monuments autrefois conséquents.

Roi menhir à Avrillé
Château des aventuriers à AvrilléHistorial de la Vendée

C'est dans le Talmondais, que vous rencontrerez le plus fréquemment dolmens et menhirs. À Avrillé : le menhir du Camp de César, appelé "Roi des menhirs", fait 8,70 m de haut, dont plus de 7 m au-dessus du sol. C'est le plus haut de Vendée et l'un des plus hauts de France. À Avrillé toujours, les alignements du bois de Fourgon, dans le parc du Château des Aventuriers, forment trois lignes de menhirs et de tumulus de 4 à 5 pierres chacun. À côté, à Saint Hilaire la Forêt, se dresse le dolmen de la Sulette et, sur la commune du Bernard, le dolmen de la Frébouchère et le cairn du Pey de Fontaine.

Dans le Sud Vendée, l'ensemble mégalithique des Cous à Bazoges en Pareds (deux dolmens, deux tumuli arasés et un menhir), le Champ Durand (immense site funéraire avec une enceinte de 250 m de diamètre) à Nieul sur l'Autise sont de remarquables vestiges qui valent le détour.

À ne pas manquer

Préhisto'site du Cairn à Saint Hilaire la Forêt, véritable musée de la préhistoire, reconstitue, sur 3 hectares, les us et coutumes de nos ancêtres : taille de pierre, levage de menhir, production de feu et visite d'une habitation typique en bois, torchis et roseaux.

Aux Lucs sur Boulogne, l'Historial de la Vendée vous propose de partir à la rencontre des chasseurs du néolithique dans un hall spécifiquement dédié à cette époque.

Abbaye de Maillezais

De l’époque médiévale à la Renaissance

Au moyen-Âge, le Bas Poitou connaît de profondes mutations dans l'organisation de son espace et la mise en place de son habitat. Pour faire face aux invasions, de nombreux remparts et châteaux furent érigés pour protéger la population.

C'est dans ce contexte que s'épanouissent de nombreuses abbayes, prieurés et églises paroissiales, à la fois par la précoce évangélisation du Poitou, mais aussi parce que la région se situe sur l'un des axes de pèlerinage de Compostelle. Aux XV et XVIème siècles, la civilisation de la Renaissance entre implicitement en concurrence avec l'église tandis que le Poitou s'ouvre au Calvinisme.

Les incontournables

Le saviez-vous ?

Fontenay le Comte est une "Ville d'Art et d'Histoire", baptisée "Fontaine jaillissante des beaux esprits" par François 1er. C'est dans cette belle cité que Rabelais s'ouvrit à l'humanisme en fréquentant un cercle de lettrés et d'artistes. À ne pas manquer : la visite de la Fontaine des Quatre Tias, les vestiges de la forteresse médiévale, la Place Belliard, l'église Notre Dame...

Parcs et jardins de Vendée

La Vendée offre un large éventail de parcs et jardins, publics ou privés : jardins réguliers, jardins mixtes, jardins médiévaux, potagers, jardins à la française, parcs paysagers et jardins contemporains de qualité. Admirez leurs couleurs changeantes au rythme des saisons.

Avis aux passionnés de botanique ! Les parcs et jardins contribuent à la diversité du patrimoine naturel vendéen. Chaque site constitue une nouvelle découverte et une invitation à la rêverie.

En savoir plus

La Révolution et la Guerre de Vendée

La guerre civile de 1793 qui opposa le pouvoir républicain à "l'armée catholique et royale" de Vendée a marqué toute la région. De nombreux monuments et calvaires témoignent aujourd'hui de la violence infligée par les colonnes infernales de Turreau et du courage des grands chefs vendéens qui se sont illustrés lors des batailles. La capture du Général Charette en 1796, non loin du site de la Chabotterie, marquera la fin de la Guerre de Vendée. Il sera conduit à Nantes pour y être jugé puis fusillé...

Sur les pas de la Guerre de Vendée

  • Le Mémorial des Lucs sur Boulogne et les vitraux de l'église évoquent le massacre du 28 février 1794 (564 victimes, dont 110 enfants de moins de 7 ans, réfugiés dans l'église).
  • À Saint Sulpice le Verdon, le Logis de la Chabotterie offre une découverte évocatrice de la douceur de vivre à la campagne à la fin du XVIIIème siècle.
  • À proximité du Mémorial aux Lucs sur Boulogne, l'Historial de la Vendée, musée nouvelle génération, vous fait découvrir l'histoire de la Préhistoire au XXème siècle. Un hall est dédié à cette période.
  • Aux Brouzils, le Refuge de Grasla évoque la vie des populations réfugiées au cœur de la forêt de Grasla, durant l'hiver 1794, culture et divertissement assurés.
  • Le Puy du Fou® aux Epesses, Grand Parc et Cinéscénie qui font revivre l'Histoire de la Vendée, évoque également cette période.

Le saviez-vous ?

La Chapelle de la Tulévrière à Saint Étienne du Bois, est la seule chapelle à avoir été construite durant la Guerre de Vendée en 1794 par ses habitants. Elle avait vocation à remercier la Vierge de la protection accordée au hameau lors des Colonnes Infernales.