Ciel nuageux avec pluies faibles21°
Fr
menu burger

Je réserve

  • Hébergements
  • Week-ends & courts séjours
  • Puy du fou
Vendée Globe

Le parcours du Vendée Globe

Découvrez le parcours du Vendée Globe 2024 et ses passages clés : Cap de Bonne Espérance, Cap Leeuwin et le Cap Horn. Ce périple est un voyage climatique que les skippers redoutent. Apprenez-en plus sur ce tour du monde. 

Bateau en pleine mer au Vendée Globe
Bateau au départ du Vendée Globe

Les skippers du Vendée Globe devront faire le tour du monde en un temps record tout en affrontant les anticyclones et les fortes dépressions des océans, le tout sans escale et sans assistance.

Un parcours autour du monde

Le parcours du Vendée Globe, c'est 45 000 kilomètres soit 24 300 miles nautiques de distance théorique. Les explorateurs engagés dans la course doivent faire le tour du monde en passant par trois caps : Bonne Espérance, Leeuwin et Horn, le tout, sans escale et sans assistance. Surnommé par le Public « L’Everest des Mers », il démarre aux Sables d’Olonne en automne pour finir en hiver en Vendée. Les skippers doivent alors descendre l’Atlantique pour rejoindre l’océan Indien puis le Pacifique et remonter vers l’Atlantique.

Passages clés du Vendée Globe

Le Vendée Globe est une épreuve à haut risque. En effet, la course ne manque pas de zones dangereuses avec des anticyclones et des dépressions tant redoutées par les skippers.

Le pot au noir

C’est un lieu météorologique extrêmement variable. Cette bande située entre le 8° et le 3° Nord côté Afrique, autour de l'équateur côté Brésil, se caractérise par son alternance de calmes et de grains violents, par sa couverture nuageuse et son fort taux d’humidité.

Passage du Cap Horn

Le passage du Cap Horn marque la sortie du Grand Sud et la remontée de l’Océan Atlantique vers Les Sables d’Olonne. Les skippers doivent affronter l’anticyclone de Sainte-Hélène en le contournant mais également en évitant les fortes dépressions orageuses venant du Brésil.

L’anticyclone des Açores

Dernière ligne droite pour les skippers. Ils doivent désormais faire face à l’anticyclone des Açores dans leur remontée de l’Atlantique du Nord. Il peut y avoir de grosses dépressions atlantiques qui peuvent être plus dévastatrices que leurs homologues australes.

a:3:{s:13:"tarteaucitron";s:122:"!facebookpixel=false!gtag=false!googletagmanager=false!vendee_geoloc=false!addtoanyshare=false!idavize=false!youtube=false";s:10:"cto_bundle";s:218:"Fb8g1l8xbkttUFlmQmplWk5pRDBSV3duWkJ5VzdoRWd2WklaVldyQkdqU24xYWJhYjM1a3VDUzBaRkhBREtTczZUZGd2ZE5nRHdLV084a1VCMXI1azFIYmF4MjlGaXFrVmZjQnNsZEFlYnJDc1o5N1VzbzNWSkxCWWd4QSUyQk9YMUE3V1dXajFsUnZQYzI3VEZ4Y3QyM0xVMkRQUSUzRCUzRA";s:14:"_ga_R9BZDX3JTC";s:37:"GS1.2.1717865004.1.1.1717865004.0.0.0";}