2 - Une gastronomie née de la terre

Au cœur de la Vendée, il fait bon vivre, il fait aussi bon manger.

La mogette de Vendée

Grillées de mogettes de Vendée

Aliment emblématique du terroir vendéen, la mogette (haricot blanc) est une culture traditionnelle du bas Bocage (même si aujourd'hui on la trouve sur tout le territoire vendéen). On l'aime nature avec une noix de beurre ou bien en légume d'accompagnement avec du jambon de Vendée, du canard ou du gigot d'agneau. Les connaisseurs l'apprécient en grillées, des tartines de pain frottées avec une gousse d'ail, beurrées et recouvertes de mogettes bien chaudes. La mogette de Vendée a obtenu le 9 octobre 2010 le label européen IGP, qui garantit une protection de la dénomination "Mogette de Vendée" sur tout le territoire de l'Union Européenne.


La brioche vendéenne et la gâche

Briohe vendéenne

Depuis le Moyen-Age, tressée à la main, dorée sur le dessus, la brioche fait la fierté des vendéens. Sucrée et très parfumée, soit avec de l'eau de vie, de l'eau de fleur d'oranger ou un mélange, les vendéens en ont toujours consommé de belles quantités. Hormis la période pascale, la brioche vendéenne était fabriquée lors des grandes fêtes de famille (communions, mariages...). La tradition voulait que les parrains et marraines de la mariée offrent une énorme brioche qui pouvait peser jusqu'à 20 ou 30 kilos.


La gâche, petite sœur de la brioche, est également une viennoiserie dont l'histoire remonte au Moyen-Age. Plus particulièrement préparée aux fêtes de Pâques, la recette de la gâche diffère quelque peu de la brioche : plus de sucre, autant de beurre et surtout un apport en crème fraîche... ce qui la rend plus dense.
Brioches et gâches de Vendée sont aujourd'hui protégées par une IGP (Indication Géographique Protégée).
 

Le préfou

PréfouLe préfou est un produit traditionnel de Vendée. Dans certaines localités de la Vendée, on avait pour habitude de cuire un morceau de pâte à pain aplati sur une tuile chauffée à l'ouverture du four avant de cuire le pain, le but étant de vérifier la température du four. Ce morceau de pâte à pain, appelé « préfour » puis « préfou », était alors frotté d'ail, "graissé" de beurre et mangé encore chaud. Le préfou est très apprécié en accompagnement de l'apéritif. On en trouve dans toutes les bonnes boulangeries de Vendée.

 

Le jambon de Vendée

Jambon de Vendée

Le jambon de Vendée est un jambon cru frotté à la main au sel sec, arrosé d'eau de vie de vin et saupoudré d'épices et d'aromates naturels composés de cannelle, poivre, thym et laurier. Chaque pièce est ensuite enveloppée dans un torchon ou un sac alimentaire et pressée entre deux planches, lui conférant ainsi une forme parallélépipédique. Contrairement à la plupart des jambons crus, la phase de séchage est courte, car le jambon est pressé. Découpé en tranches épaisses ou en chiffonnade, cru ou grillé, le jambon de Vendée s'accorde parfaitement avec la mogette, ce qui en fait un plat emblématique de la région.

Depuis le mois d'octobre 2014, le jambon de Vendée bénéficie de l'Indication Géographique Protégée (IGP), label européen qui met en avant l'origine et la qualité de la viande (issue de la filière IGP « Porc Fermier de Vendée élevé en plein air ») ainsi qu'un procédé de fabrication propre à un territoire. Après les jambons de Bayonne et Aoste, le jambon de Vendée arrive en tête des jambons d'origine française les plus vendus.