Arnaud Boissières, skipper du Vendée Globe

  • Arnaud-Boissières-b

    Arnaud Boissières - © Olivier Blanchet, DPPI, Vendée Globe 

En 2017, le skipper français Arnaud Boissières a terminé 10ème du Vendée Globe à bord du 60 pieds IMOCA La Mie Câline. Il est arrivé aux Sables d'Olonne le 17 février 2017 après 102 jours, 20 heures, 24 minutes et 09 secondes de course. Arnaud Boissières nous fait partager son attachement à la Vendée...

Comment vous préparez-vous au Vendée Globe ? 
"Tous les ans, j'effectue une traversée en course en solitaire (route du Rhum) ou en double (transat Jacques Vabre). Nous (moi, mon équipe technique et mon partenaire) sommes rythmés par ces courses qui nous préparent et nous projettent jusqu'au Vendée Globe."

Vous vivez en Vendée désormais ? 
"Je suis venu m'installer en Vendée et plus particulièrement aux Sables d'Olonne en 2007 (à la Chaume) et j'ai été admirablement bien accueilli. A l'issue du Vendée Globe 2008-2009, il était devenu naturel et important pour moi d'avoir comme port d'attache, Port Olona, tant par ses facilités techniques que par l'accueil chaleureux qui m'est réservé tout au long de l'année."

Que représente le Vendée Globe pour vous ? 
"Le Vendée Globe, l'Everest des Mers et bien plus encore ; un rêve d'enfant, un challenge sportif humain, hors du commun et je réalise tous les jours le privilège que j'ai de pouvoir me préparer pour repartir pour une nouvelle circumnavigation."

Quels sont vos moments favoris lors du Vendée Globe ?
"Le cap Horn, forcément ! Cela reste "le Cap Dur" à franchir... Mais aussi et surtout, toute l'ambiance des mers du sud avec les surfs interminables... Mais il y aussi le retour dans le chenal des Sables avec des milliers de personnes qui viennent m'accueillir."